Wedding celebrant

Sortie ciné : le film « Le sens de la fête »

Alors que la saison 2017 touche bientôt à sa fin,

Alors que la saison des salons du mariage a démarré,

Le film « Le sens de la fête » est sorti au cinéma.

Ce n’est pas le premier film français de l’année qui se déroule lors d’un mariage, puisque j’avais déjà été voir « Jour J » au printemps. J’avais alors été frappée par la méconnaissance de la cérémonie laïque dans ce film et la représentation qui en avait été faite [mais bon j’avais quand meme bien ri]

Comme j’adore mon métier, les mariages et rire, je suis naturellement allée voir ce film (avec un autre prestataire de mariage, evidemment!) , avec dans la tête les questions suivantes

  • Va-t-on voir une suite de clichés?
  • Est-ce que l’organisateur va sortir avec le ou la marié(e ) ?
  • Est-ce que je vais reconnaître les coulisses du mariage?
  • Vais-je aimé ce film?

En grand reporter, voici mon débrief 😉

Va-t-on voir une suite de clichés?

Le film est intéressant car il joue avec certains clichés, en les accentuant parfois, mais il montre aussi des aspects de l’organisation dont on ne parle forcément :

  • Le nombre de prestataires non déclarés : le film lance le débat sur les difficultés (administratives et financières) d’embaucher les extras pour les petites structures. Je ne suis pas concernée puisque je n’embauche pas et que je suis toujours déclarée, mais dans l’ensemble des prestataires de mariages certains ne sont parfois pas déclarés : autant? je ne le crois pas. Je pense que c’est aussi aux mariés de s’intéresser aux conditions de travail des personnes qu’ils embauchent. Par exemple, tirer toujours plus les prix vers le bas amène parfois des prestataires à essayer de contourner la loi, et ce n’est pas sain ni pour l’économie, ni pour le marché car il y a un nivellement des prix vers le bas, ni pour les tavailleurs car ils ne sont pas protégés.
  • Le caractère des prestataires de mariages : non les DJ et les groupes ne sont pas forcément mégalos et les photographes ne sont pas des personnages lunaires. Comme dans la vie, il y a toutes les personnalités dans ces métiers et c’est au mariés de choisir les prestataires qui leur correspondent
  • Toujours sur le photographe : je n’ai jamais vu un photographe travailler aussi peu que dans ce film et ça m’a bien fait rire. Lors d’un mariage, le photographe est la personne qui court partout en portant du matériel bien lourd, pas le temps de se poser, pas le temps de profiter du buffet !
  • J’ai aimé le petit aperçu des plateaux repas prestataires : les mariés ne s’imaginent pas forcément ce qu’est le repas des prestataires ou n’ont pas pensé à ce détail logistique et invisible de leur mariage. Pourtant dans des journées à rallonge comme les mariages, le repas ça compte car il faut tenir le rythme. Selon les traiteurs, les formules prestataires sont plus ou moins soignées : chers mariés, veuillez svp considérer cet aspect de votre mariage afin que tout le monde travaille dans de bonnes conditions.
  • Les comportements des invités qui sont difficiles pour les prestataires :
    • les invités qui prennent le DJ ou le groupe pour des jukebox : les prestataires sont professionnels et sur eux repose l’ambiance de la soirée : ils ne peuvent pas passer tout et n’importe quoi, dans n’importe quel ordre et à n’importe quel moment!
    • Les invités qui prennent des photos (avec leur appareil ou avec leur téléphone) , c’est tellement vrai! Un photographe est payé pour cela, les photos seront mises en ligne et les mariés veulent de belles photos : SVP ne gênez pas le photographe, n’appelez pas les mariés pour qu’ils vous regardent quand le photographe prend déjà la photo, ne vous mettez pas dans le cadre du photographe.
Installation d’une cérémonie laique -aurelie cousseau cérémonies – crédit photo : Héloise Morel

Est-ce que l’organisateur va sortir avec le ou la marié(e)?

Cette question parait choquante mais les films adorent faire ce coup-là, à mon plus grand désespoir, car ça donne vraiment une mauvaise image des prestataires de mariage – cf « Un mariage trop parfait » (2001), « Jour J » (2017).

Dans ce film, j’ai eu un moment de frayeur mais tout va bien et l’éthique est rappelée.

Par contre, je tenais à préciser aussi  : non les prestataires de mariages ne sortent pas forcément entre eux. Certains sont déjà mariés et travaillent ensemble, j’imagine aussi qu’il y a des rencontres parfois, comme dans tout travail puisqu’un français sur 4  serait déjà tombé amoureux au travail ( étude de 2015) mais lors du mariage, c’est assez intense, pas forcément le temps de batifoler.

Est-ce que je vais reconnaître les coulisses du mariage?

Au début, j’ai été choqué de voir tant d’animosités et de tension entre les prestataires. Non, je ne reconnaissais pas du tout ce que je vis dans les mariages, et heureusement!

En fait, le film commence comme cela pour montrer une progression, pour rendre le film truculent et moins lisse que la réalité (ba oui, si tout se passait bien, il n’y aurait pas de film!).

Au cours de toutes mes années à travailler dans le mariages, j’ai surtout vu de l’entraide, c’est un vrai travail d’équipe au service des mariés.

Merci à tous les prestataires avec qui je travaille, qui m’aident et qui œuvrent à mes côtés :

  • Les décorateurs et fleuristes pour leur créativité
  • Les prestataires qui me donnent naturellement un coup de main pour porter mon matériel
  • Les DJ et groupes qui accompagnent les discours et créent l’ambiance
  • Les traiteurs et responsables de salles aux alentours qui dépannent les imprévus en plein milieu de la nuit (ça, c’est quand j’étais organisatrice, mais je leur en serai éternellement reconnaissante)
  • Les photographes et vidéastes qui ont toujours le coup d’œil et des conseils pour sublimer une scène
  • Les wedding planner qui travaillent dans le but d’avoir des mariés heureux ET des prestataires épanouis
  • Les propriétaires  ou responsables des lieux de réception qui essaient de s’adapter aux demandes les plus originales
Les petits selfies entre prestataires 🙂 ici avec Christelle Guégan wedding planner et le groupe Granny Smith by William et Sarah

Est-ce que je vais aimer « Le sens de la fête » ?

Clairement ouiiiii! j’ai franchement bien ri, j’ai adoré les acteurs, notamment la justesse de Bacri. Même nous sommes parfois loin de la réalité, à la fin du film on garde l’essentiel : la passion et le sens du travail d’équipe pour rendre ce jour inoubliable pour les mariés et leurs proches.

Installation d’une cérémonie laique sur la plage -aurelie cousseau cérémonies

Pour conclure,  Je ne vous en dis pas trop pour que vous puissiez apprécier le film et vous laisser surprendre. Que vous soyez prestataires, mariés ou futurs mariés, foncez voir le film et amusez-vous!!

Et vous, vous l’avez vu? N’hésitez pas à me donner votre avis en commentaire.

Partager cet article :
Share on facebook
Facebook
Share on pinterest
Pinterest
Share on email
Email
Share on whatsapp
WhatsApp

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Plus de lecture

D’autres articles à lire sur le blog…